130708-roms-mutio

Les prochaines élections municipales auront donc lieu les 23 et 30 mars 2014. Lorsqu'on examine l'évolution des abstentions selon les scrutins, du plus près au plus éloigné des citoyens vitryats, on constate une oscillation très importante entre 31,5% et 64,5%, passant par 39,08% au 1er tour des municipales 2008. La compétition s'annonce donc très ouverte.

D'autant que sur le terrain, s'annoncent quelques complications.

Si les forces de gauche s'entendent, ce sera sur un axe PS-FdG qui cumule 34 à 47,5% des suffrages exprimés (avec un plancher à 30% pour le PS).

Si les forces de droite sont capables cette fois de se réunir, UMP+UDI peuvent compter sur une base de départ comprise de 29 à 35% sur les scrutins locaux.

Enfin, la liste du FN a l'ambition de troubler l'éventualité d'une nouvelle alternance avec des scores oscillants de 20 à 39% selon les scrutins depuis 2010.

Autant dire que, quel que soit le camp, rien n'est joué et l'intérêt des uns comme des autres est de "jouer collectif", surtout sur fond de crise et d'échec du changement au niveau gouvernemental.

En ce qui nous concerne, nous au Front de Gauche, nous n'avons pas l'intention de nous laisser enfermer dans le non-choix entre l'austérité socialiste et le retour de la droite, ou pire celle de l'arrivée de l'extrême droite aux affaires municipales. Nous souhaitons donc vivement que le programme de Jean-Pierre BOUQUET, qui a été désigné par ses instances pour un 4ème mandat, soit attractif en ce qui nous concerne. Nous dirons en quoi il peut l'être dans les prochaines "positions". Notre prochaine assemblée citoyenne devrait donner quelques précisions majeures.

 

NOSE DE CHAMPAGNE