SI VOUS N’AVEZ BESOIN DE RIEN, ADRESSEZ-VOUS À VEOLIA !

 

 

SAM_0314

Y a des jours comme çà ! Ce matin vers presque 9 heures, plus d’eau à la cuisine. On va à la salle de bains : même chose. Dans le garage et sur la terrasse, même punition au même motif ! On fait le tour de la maison pour aller voir le compteur… Pas besoin  de lever la dalle : l’eau bouillonne, grise et marron et çà déborde dans l’allée. Il s’est passé quelque chose dans la fosse bétonnée de 0,94 mètre de profondeur sur 0,72 mètre de section carrée à l’ouverture.

 

 

SAM_0316

 

À 9 heures, j’appelle le fermier Véolia. J’appelle à Vitry-le-François, mais on me donne un autre numéro pour Metz. Là on me demande si la fuite s’est produite avant ou après le compteur. C’est impossible de le dire car on ne peut rien voir. Mais on me dit que si c’est avant le compteur, c’est leur responsabilité, mais si c’est après – côté client – alors c’est à moi de recourir à un plombier… Je demande à ce qu’ils viennent voir au moins pour couper l’eau. On me répond qu’il faut un délai de 2 heures. Je réponds qu’alors l’eau va continuer de se perdre pendant tout ce temps et à gros bouillons…

 

 

SAM_0321

 

Je suis furieux : Véolia, c’est juste bon à adresser des factures et à toucher le fermage ! Le Front de Gauche avait raison de proposer la remunicipalisation du service des eaux… À 9 heures 10, j’appelle un plombier en urgence, en qui j’ai toute confiance. Mais il est sur un chantier et ne peut répondre immédiatement. Il me conseille un des artisans qui a travaillé à l’extension de notre maison l’an passé. Je l’appelle immédiatement et il me dépêche une équipe.

 

 

SAM_0335

 

Pendant ce temps, un autre artisan qui fait actuellement le carrelage de mon couloir va chercher une pompe thermique à gros débit. À 9 heures 50, le plombier arrive et la pompe également. Elle est immédiatement mise en œuvre passé 10 heures du matin. À 10 heures et quart, la pompe vide le regard bétonné et à 10 heures 20 le plombier ferme le robinet d’arrivé d’eau à mon compteur. Une marre s’écoule difficilement au collecteur d’eau de pluie, dans la rue. Le plombier me montre le tuyau désolidarisé du manchon du compteur. Il me dit qu’il devait y avoir une (petite ?) fuite depuis longtemps.

 

 

SAM_0336

 

À 11 heures 20, le technicien Véolia arrive et subit mon courroux. Je lui explique qu’un employé de Véolia est venu sur notre placette de 4 maisons, le 19 mai pour relever les compteurs. Nous l’avons vu faire et il nous a vu aussi, mais il s’est contenté de mettre un carton pré-rempli indiquant qu’il était passé tel jour et que trouvant fermé, nous serions soumis à une facture par estimation. L’ennui c’est que cela fait des années que ma consommation est soumise à estimation. Mais çà évite à ce monsieur de lever la dalle, de descendre au compteur et de lire le cadran. Malheureusement, çà évite aussi de s’apercevoir de fuites éventuelles ou de problèmes de joint non-étanche…

 

 

SAM_0337

 

Le résultat c’est qu’aujourd’hui, c’est du côté Véolia que l’eau s’est perdue : entre 4 et 5 mètres cubes (c’est moins que mes 4000 m3 en 2002 !). Le technicien nous a dit qu’à cause de gens qui faisaient mal leur boulot, c’est lui et ses collègues qui se faisaient prendre à partie par les clients… Voyant mes voisins se plaindre l’un d’une absence de pression et l’autre du manque total d’eau, sans aucun avis au public, ce même technicien reprend son outillage et part à la recherche de la grosse fuite responsable de cette situation. Il semble avoir le moral dans les chaussettes : « c’est parti pour une journée galère », nous confie-t-il.     

 

 

SAM_0322

 

En tout cas, le scenario de l’accident a été esquissé par le plombier. Avec les années (la dernière intervention sur mon installation date de 2002), le joint s’est érodé, s’est effrité, puis a disparu, provoquant une fuite qui s’est progressivement aggravée. Et comme en ce moment, il y a des travaux partout, il y a eu des coups de pression et le raccord par collet battu a cédé (le filetage a à moitié disparu)…

 

Il y a des gars qui bossent bien et il y en a aussi qui sabotent… Mais Véolia, c’est juste une pompe à phynances (voir Axa) comme on dit dans « la complainte des palotins », dans l’« Ubu » de notre cher Alfred Jarry.

 

NOSE DE CHAMPAGNE