1282959172

2ème TOUR À VITRY: ON BARRE LA ROUTE À LA DROITE ET L’EXTRÊME-DROITE !

Au terme du 1er tour des élections municipales à Vitry-le-François, l’analyse du Front de Gauche/Front citoyen Vitryat a été pleinement validée.

Nationalement, le niveau d’abstention et le score de la gauche gouvernementale traduisent le profond désaveu des électeurs vis-à-vis de la politique d’austérité de F. Hollande qui aggrave celle de N. Sarkozy, seulement 2 ans après que le PS ait obtenu tous les pouvoirs (présidence, assemblée, sénat, régions). La gauche ne totalise que 38% contre 46,5% à la droite…

Elle reçoit sa sanction particulière à Vitry-le-Françoisdroite et extrême-droite totalisent 51,6% contre 48,4% à la gauche. L’abstention s’est accrue de +5,5% (+9,5 à L. Pasteur 2 et +9% à La Haute Borne) principalement dans la jeunesse, passant de 39% en 2008 à 44,5% en 2014. Si le PS sortant est en tête dans 8 bureaux, il n’y obtient la majorité absolue que dans 2 des 10 bureaux (à Rome St-Charles et au Hamois - L. Pasteur 1). Jean-Pierre BOUQUET perd 7,81% entre 2008 et 2014. Il paie en partie la politique gouvernementale (TVA, APL, plans sociaux, quasi gel du SMIC et gel des pensions, etc.) mais aussi son incapacité à rassembler la gauche au 1er tour.

Paradoxalement, la droite perd 15,64% de ses voix de 2008, malgré un contexte national qui lui est favorable. Cela traduit la défiance de notre population pour sa tête de liste, mais aussi pour ses colistiers de catégories sociales privilégiées  très éloignées de l’image de notre population. Les électeurs vitryats ne s’y sont  pas trompés: ils ont pratiqué un vote de classe.

Le refus de cette politique s’est cristallisé dans un fort vote FN qui puise les 2/3 de ses forces dans l’électorat de la droite vitryate de 2008, malgré un programme inquiétant par son absence de consistance et antipopulaire (logement social, impôts locaux, services publics dont l’hôpital…). Voter pour le FN descendant des collabos du nazisme, c’est se tirer une balle dans le pied !

Dans ces conditions, nous considérons comme une lâcheté le fait que les électeurs de la liste Lutte Ouvrière soient abandonnés au milieu du gué sans indication de vote au 2ème tour. Dimanche 30 mars 2014, il faut empêcher les bourgeois de la liste de droite et les partisans du viticulteur parachuté de Cramant de reprendre notre mairie. Il faut les empêcher d’aggraver l’austérité : en ajoutant de l’austérité à la mairie en plus de l’austérité de l’Etat !

Ce n'est pas en faisant un bon en arrière qu'on avance sur le chemin difficile du progrès. Donc ne nous trompons pas de colère... Au 2ème tour, pour barrer la route à la droite et l’extrême droite avec le seul bulletin qui nous reste, il faut voter Jean-Pierre BOUQUET !

 

NOSE DE CHAMPAGNE.