16_0

2c8d9bd09800e93dae3361d1f1c6e23a

1458612_440423589393124_1024015906_n

1451508_561339913948334_807202492_n

Lorsqu'au mi-temps de ma carrière au collège Les Indes, mes élèves m'avaient interpellé pour savoir s'il y avait dans le monde quelqu'un que j'admirais, j'avais répondu Nelson MANDELA et j'avais raconté son combat... Beaucoup avaient convenu que c'était un bel exemple. Ils me disent parfois, lorsqu'on se rencontre, qu'ils s'en souviennent encore...  Lorsque je suis entré dans le combat citoyen en mai 1968, et syndical en septembre 1969, nous militions sur 3 questions qui interpellaient formidablement nos consciences internationalistes: le Vietnam, la Palestine et l'Apartheid Sud-Africain...

De ces 3 causes, aujourd'hui le Vietnam et la RSA ayant trouvé le chemin de la marche vers le progrès malgré d'immenses difficultés dont une bonne part est héritée de la situation antérieure, il en reste une, celle de la Palestine où l'apartheid a progressé. Le MANDELA palestinien Marwan BARGHOUTI (photo du haut) est lui aussi emmuré dans les geôles israéliennes depuis des décennies, et en France peu de formations politiques s'y intéressent si ce n'est celles du Front de Gauche. Le PS attendra comme d'habitude, que la solution soit imposée par le sang versé, pour voler à son secours ! À ce sujet MANDELA disait "nous savons très bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des palestiniens...".    

Notre camarade MANDELA était membre du Comité Central du PC Sud-Africain (SACP) et de la direction de l'ANC, au moment de son arrestation et de son transfert au bagne de Roben Island. Il y est resté 27 ans, mais notre solidarité de communistes ne lui a jamais fait défaut. Son combat fut le combat d'une vie, une vie de combat pour la justice sociale et politique...

Pour avoir participé à ces combats, je me souviens des campagnes de solidarité (explications sur l'apartheid, campagnes de boycottage, dénonciation des armements en Mirage III de Dassault, par exemple) et des messages de remerciements de Joe SLOVO ou d'Oliver TAMBO, mais aussi des martyrs de nos camarades Dulcie SEPTEMBER (assassinée à Paris) ou Chris HANI... 

C'est étrange, au moment où MANDELA a fini de parcourir son chemin humain, de voir comment on le célèbre, comment on reconnait à la fois ses qualités humaines et la justesse de son combat, comment on tente de l'instrumentaliser et comment on le réduit (photos 3 et 4 en partant du haut). Parce que ce combat est un combat d'abord anticolonialiste, antiapartheid (le gendarme sud-africain, aidé de ses alliés occidentaux et israéliens, menait la guerre en Angola, au Mozambique et dans toutes les anciennes possessions portugaises). On sait que dans ce domaine des luttes anticoloniales, de l'Indochine à l'Algérie, le PS n'a pas été des plus clairvoyants !

Mais une fois ce combat gagné et une fois Mandela libéré, puis élu à la tête du nouvel Etat "arc en ciel" , les occidentaux qui le considéraient jusque là comme un "terroriste" (exactement comme les nazis présentaient les résistants) se mirent à le porter aux nues. Ses mérites parvenant à la connaissance des autorités vitryates, celles-ci décidèrent de le célébrer en 1993, par une audace suprême, en donnant à une rue le nom "De Klerk-Mandela" (notez bien: pas "Mandela-De Klerk" !)... à la Haute Borne, quartier le plus discriminant de notre ville ! Moi j'aurais déboulonné le Colonel Moll pour installer MANDELA à sa place... 

La discrétion de l'hommage rendu par nos autorités municipales au début décembre 2013 (comme on peut le voir photo du bas) était à la même mesure puisque peu de monde avait été informé de l'imminence de la cérémonie et purent y participer. L'hommage rendu le 13 décembre par la CE de l'UL-CGT de Vitry-le-François était à lui seul bien plus significatif par le nombre !

Amandla ! Ce slogan accompagne MANDELA tout au long de sa vie, et même dans sa mort. Peu en connaissent le sens, jusqu'à aller au contresens (3ème photo en partant du haut !). Mais peut être connaissez vous mieux son équivalant anglo-saxon "Power to the people !". Au Front de Gauche on dit "Place au Peuple !" À lui seul, ce slogan semble justifier la "prudence" de certaines cérémonies: çà pourrait donner des idées...  

Au moment où notre camarade MANDELA quittait son chemin terrestre, j'ai beaucoup aimé le "papier" sobre, tout en pudeur et en retenue de Fidel (CASTRO photo du milieu) sur le site "Granma Internacional" le 24 décembre, qui rappelle l'aide solidaire décisive apportée par Cuba à la libération des peuples d'Afrique australe et qui raconte la bataille de Cuito Canavale. Je vous engage à en prendre connaissance...

Comme on peut voir, notre hommage n'a rien à voir avec le "reposez en paix Mandela" qui ressemble à un "dormez en paix braves gens" de Gérard TINDILLIERES, sur le site de la section PS de Vitry-le-François. Ce parti marchand de sable a décidément bien tourné le dos à Jean JAURES (une figure si proche de celle de Nelson MANDELA) et sa  République sociale !

NOSE DE CHAMPAGNE