... et pour nous, des nouilles encore !

C'est ce que j'ai pensé hier matin aux nouvelles radiodiffusées de France-Inter concernant la retraite chapeau du PDG de Peugeot. Pourtant, je ne suis pas à plaindre...

Mais qu'est-ce qui justifie que ce Monsieur,  dont le seul mérite est de montrer une insensibilité d'acier face aux salariés qu'il jette sur la paille par plans "sociaux", touche 1010,88 fois ma pension annuelle de retraite de Professeur syndicaliste (CGT - seul vrai syndicat) au 9ème échelon, à la date de l'arrêté du 05/07/2004 portant le N°B 04154387H, qui m'a été délivré au moment où j'ai été "rayé des cadres" ?  

Notre président, alors candidat, n'avait-il pas promis de remettre un peu d'ordre dans ces pompes directement branchées sur la sueur et les larmes des salariés ? Comment voulez-vous que la rage ne finisse pas par exploser ?!

NB: je peux scanner mon arrêté de pension de retraite si l'on ne me croit pas.

NOSE DE CHAMPAGNE