41539201

 

   

   

      "On s'habitue à tout

      Sauf à ces oiseaux de plomb

      Sauf à leur haine de ce qui brille

      Sauf à leur céder la place..."

 

 

 ... disait Paul Eluard dans "Cours naturel", paru en novembre 1936.

Certes, tout le monde n'est pas Henri Rochefort, Jules Vallès ou Victor Noir... Mais, trop naïf (?), je ne m'attendais pas à autant de déshonneur dans le reniement de la parole donnée, que ce soit à moi ou à mon camarade Jean !

Je m'explique...

J'ai été interpellé au téléphone, par un journaliste de la rédaction vitryate de "L'Union", en qui j'avais jusque là confiance parce que je le prenais pour quelqu'un de sérieux, ce mercredi 13 novembre. Il avait consulté mon blog sur Internet et il souhaitait des explications complémentaires à des propos personnels (qui n'engageaient que moi) que j'y exposais. J'ai obtenu de sa part l'engagement de confidentialité ("off record") que je lui demandai, concernant le contenu détaillé de notre initiative du 15 novembre et sur les noms des initiateurs, tant que la réunion évoquée ne se serait pas tenue.

J'étais sûr de son respect des engagements pris. Je ne savais pas que, poursuivant ses investigations, il opèrerait de même façon avec Jean, promettant la même discrétion sur le fond de l'initiative comme sur les personnes... L'information n'était pas encore née et devait n'être accouchée que lors de cette réunion du 15 novembre, toute précipitation risquant de la faire avorter.

Le sujet étant: quelle stratégie pour le Front de Gauche aux municipales 2014 à Vitry-le-François ?

Hier, jeudi 14 novembre, Monsieur R. H. sortait en page 8 de "l'Union", une demi-page sous le titre "Le Front de Gauche dans la partie ?" Mais sous ce titre correct, on ne se bornait pas à annoncer notre réunion et son ordre du jour ! Une photographie de Jean sur 2 colonnes, légendée avec son identité complète, attestait du respect de l'anonymat et de la confidentialité, comme du sens de l'honneur de son auteur !

Et l'introduction de l'article commençait par un premier mensonge. R. H. fait état de l'information "relayée sur le blog "Nose de Champagne". Or le titre du blog (que je tiens depuis décembre 2006) n'est pas celui-là, mais "Le Merle Moqueur" (du Perthois, accessoirement). Quant à "Nose 2 Champagne", c'est l'identifiant de l'auteur.

La même phrase se poursuivait par un reniement de la parole donnée et du respect des personnes: "blog... que l'on sait animé par le syndicaliste vitryat...". Suivaient mon prénom et mon nom, alors que j'ai déjà fait de nombreuses mises au point avec la rédaction de "l'Union".

Le deuxième mensonge se situe au moment où il écrit: "selon le blog, le chef de file du Front pourrait être..." et il donne le prénom et le nom de Jean, que je n'avais jamais livré moi-même.

Le troisième mensonge réside dans l'assimilation qu'il effectue entre la notion de "chef de file" et celle de "tête de liste", ce que dénie Jean à juste titre, quoique l'argument de son âge n'emporte pas ma conviction. On est citoyen à tout âge, et donc doté à tout âge des mêmes droits et devoirs, associés à la devise républicaine "Liberté; Egalité, Fraternité".

Parvenu à ce stade, R. H. livre ce qu'il semble considérer comme une contradiction majeure:

- d'une part, nous n'aurions "pas grand chose à reprocher"... à J-P. Bouquet (est-ce une position politique ?);

- d'autre part, "une troisième liste de gauche... pourrait... représenter un danger pour le maire sortant".

Sauf que nous mesurons nous, la désaffection de notre électorat (le plus touché par la crise économique, sociale et politique) qui ne reconnait plus la gauche de gouvernement et qui se réfugie dans l'abstention massive (et non pas dans le vote FN qui est antinomique du nôtre). C'est donc cet électorat que nous voulons remobiliser par notre participation à cette élection, pour qu'il ne manque pas au rassemblement  contre la droite et son extrême que l'on voit très mobilisés depuis des mois.

De même, nous avons des propositions précises  pour mieux marquer à gauche le mandat municipal de Jean-Pierre Bouquet.

Quatrième mensonge - désolé de devoir dire ces choses ainsi: le "... Front de Gauche... n'a pas de stratégie claire au niveau national", affirme R. H. Si l'on en reste aux rodomontades de J-L. Mélenchon (un des 9 partenaires du FdG !), çà peut donner cette impression superficielle. Mais il est clair pour nous que:

- là où la gauche est sortante, nous souhaitons la reconduire derrière la même tête;

- là où c'est la droite qui remet le titre en jeu, nous souhaitons au 1er tour que le Front de Gauche se montre le meilleur compétiteur;

- évidemment, au 2ème tour, c'est rassemblement de toute la gauche sur celui arrivé en tête au 1er tour pour battre la droite... Ce n'est ni nouveau ni vague. 

Notre stratégie mérite mieux que sa caricature, à bon entendeur !

Maintenant, une dernière précision en attendant des excuses nécessaires. Nous avons subi là des méthodes détestables que l'on n'a pas utilisées pour les protagonistes du FN, de la droite (qui se cherche) et de la gauche municipale actuelle. Eux, n'ont pas été brusqués (sinon brutalisés) comme nous le sommes. Ce sera donc ici une mise au point sur la crédibilité de la presse et des médias.

En 2011, avec 30% des sondés qui lui faisaient confiance, ils figuraient à l'avant-dernière place du classement de la confiance dans les institutions de notre pays. En octobre 2013, ce ne sont plus que 26% qui les absolvent pour leurs pratiques indignes en faveur de la recherche frénétique du "scoupe".

Cela mérite peut-être réflexion et retour au respect des lecteurs... Non ? Quant à moi, si je ne veux pas qu'on donne mon nom, je le redis, c'est parce que je préfère qu'on débatte des idées que je porte, plutôt que cela ne se fasse que sur mon "étiquette" présupposée. Je demande une dernière fois que ce soit respecté !

NOSE DE CHAMPAGNE